Symphonie automnale

Publié le par Maternature.over-blog.com

Hier matin, n’ayant rien de particulier à faire, j’ai été prise par l’envie d’aller me balader et surtout de profiter des belles couleurs d’automne.

Elles sont toutes sorties d’un coup en même temps et leur temps est compté… cette période de l’automne ou on a un joli mélange de rouge, jaune, ocre, marron… dure peu de temps, car les feuilles tombent vite !

Il faisait doux, le ciel était gris, l’ambiance était calme dans ma petite campagne, on entendait juste des chiens qui aboyaient au loin ou une tronçonneuse en train de couper du bois, et seulement 1 ou 2 voitures qui sont passées.

Une balade qui au lieu de durer 20 minutes a duré presque une heure, car lorsque je me balade avec un appareil photo en main, je m’arrête toutes les 2 min pour faire des photos !

La seule chose que j’ai regretté, c’est de ne pas avoir vu d’animaux… pas de chevreuils, pas de lapins, pas de faisans, pas de héron (petit patapon…), mais j’ai pris le temps d’observer la nature, cela ne m’étais pas arrivé de puis longtemps, l’automne dernier l’ayant passé en grande partie à la maison avec ma petite princesse !

Une balade qui m’a aussi remémoré de vieux souvenirs de promenades en famille en forêt périgourdines, nous n’allions pas « aux champignons » comme disent certains, mais tout simplement profiter de cette nature et de sa beauté.

J’ai pu faire une constatation tout bête : en été la forêt est toute verte ! Mais en automne, elle est de toutes les couleurs et on constate au travers de toutes ces couleurs le nombre d’essences différentes qu’il peut y avoir dans ces forets ! Chênes, marronniers, hêtres, bouleaux, érables, frênes… il y en a tellement, je ne les connais pas tous, je n’en connais même quasiment aucun ! C’est quand même un comble pour une passionnée de nature !

Dans 1 an ou 2, ma princesse me donnera une feuille ramassée par terre et me demanderas « maman, elle vient de quel arbre la feuille ? » et je répondrai « c’est une très bonne question ! … vas donc demander à ton père, il sait surement ça lui ! » Non, non… il faut remédier à cela. Il me reste quelques jours pour aller ramasser des feuilles, les étudier et apprendre à les reconnaître ! Après, elles seront toutes tombées, auront perdu leurs couleurs, elles pourriront par terre avec la terre et l’eau de la pluie, les arbres seront tous nus, et l’hiver s’installera petit à petit.

 

 

Sans titre-2

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article