Le Maternage

Publié le par Maternature.over-blog.com

Après la grossesse et l’accouchement, une nouvelle étape, la maternité : on rentre à la maison avec son bébé et une nouvelle vie commence, une nouvelle organisation, un nouveau rythme. Je commencerai à parler de cette étape avec le maternage.

Ah … le grand sujet qu’est le maternage.

Mais qu’est-ce en fait le maternage ?

Mon petit Larousse me donne comme définition « ensemble de soins qu’une mère, ou la personne qui la remplace, prodigue à son enfant ; ensemble des relations qu’elle entretien avec lui. Action de materner, de protéger excessivement quelqu’un. ». Dans cette définition, il y a 2 choses qui ne me plaisent pas : « la personne qui la remplace », je ne vois pas qui d’autres qu’une mère peut materner un bébé ! L’étymologie de « mater » étant quand même « mère ».

L’autre terme est « protéger excessivement », c’est le excessivement qui me perturbe ! Ce n’est pas excessif d’aime son bébé…

 

Au détour d’un site sur internet, j’ai trouvé cette définition, simple et claire « Le maternage est l'art de s'occuper de son enfant afin de lui permettre le développement le plus équilibré », on ne fait pas plus simple comme explication !!! (Source : http://www.lacteo.org)

 

Ma propre définition du mot maternage, « élever son enfant de façon la plus simple possible, lui apporter les soins et l’éducation qui nous semble être ce qu’il y a de meilleur pour lui et être à son écoute » Je rajouterai aussi « dans la mesure du possible » en pensant surtout à l’allaitement, on peut materner sans allaiter, de nombreuses femmes ne réussissent pas leur allaitement malheureusement, mais ca ne les empêche pas d’élever leurs enfants au mieux dans des conditions naturelles et simples.

 

Dans le maternage, on regroupe : l’allaitement, le cododo, le portage, l’éducation sans violence et la communication non violente ; je développerais ses sujets dans des articles différents.

 

Aujourd’hui on entend beaucoup parler de maternage en France et même de « maternage proximal » ; dans la presse, un peu à la télé, mais pas de façon élogieuse ; et surtout sur internet. C’est un sujet un peu tabou, beaucoup de gens trouvent que c’est mal vu et que c’est extrême; or il n’y a rien de plus naturel que de materner plutôt que d’élever son enfant aux méthodes classiques avec les « diktats » des générations antérieures. Souvent nos mères ou grand mères disent que c’est mal de dormir avec son enfant, que c’est mal d’allaiter longtemps son enfant, que ça ne sert à rien de la porter en permanence, sinon il ne marchera jamais ou sera capricieux… mais les époques changent, les mœurs changent, les mentalités changent, mais surtout pourquoi critiquer de telles pratiques ? Pourquoi ne pas laisser les mères faire ce quelles veulent et s’occuper de leurs enfants comme elles en ont envie…

Et puis… l’essentiel à donner à son enfant, n’est-il pas tout simplement de l’Amour ?

 

On entends aussi souvent « la mère devient esclave de son enfant », non ce n’est pas vrai, on est à l’écoute des besoins de son enfant et on essaie d’y répondre au mieux ; on a pas fait un enfant pour le laisser se débrouiller tout seul « ici c’est ta chambre, là tu as ton biberon, pour marcher tu te mets debout et t’avances avec tes pieds et tu te débrouilles, moi j’ai autre choses à faire », j’exagère un peu, mais c’est un peu comme ça que je vois certaines mamans !

De mon point de vue, je me suis battue un moment pour pouvoir fonder ma famille, la croissance d’un bébé et surtout son apprentissage, c’est nous qui lui donnons, nous lui transmettons les bonnes bases pour qu’une fois plus grand il soit autonome et qu’il ait confiance en lui, mais c’est avec nous mère, nous parents qu’il apprend et c’est un apprentissage de tous les jours.

Les mères maternantes sont des mères qui restent enfermées chez elles avec leur bébé… si elles ont choisi cette possibilité et qu’elles l’ont eu, ce n’est pas plus mal, mais même en travaillant on peut être maternante, on peut continuer d’allaiter, si on allaite, on peut dormir avec son bébé la nuit et retourner travailler le lendemain… Après il y a toujours ce grand débat du congé maternité qui est trop court, mais là c’est une affaire politique ! Et des mamans qui choisissent de rester chez elle pour élever leur enfant, ne fait pas pour autant des mères esclaves, elles peuvent sortir, voir des copines, se retrouver au sein de groupe ou d’associations pour discuter et permettre à leur petits de voir d’autres petits, il faut garder une vie sociale tout en élevant son enfant…

Je finirai juste en disant que parfois il peut être utile de regarder un peu au delà de nos frontières, il y a des pays où l’on ne parle pas forcément de maternage, parce qu’il est naturel chez eux de dormir en famille, d’être constamment porté et ce ne sont pas pour autant des enfants trop attaché à leurs parents et n’ayant pas reçu l’éducation qu’il fallait !

Beaucoup d’études scientifiques faites au Canada, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud ou en Asie, et même en Afrique, montrent les avantages sur la santé des enfants que peuvent leur apporter leurs parents en pratiquant cododo, portage…

 

Personnellement j’ai choisi ce mode d’éducation pour ma fille, car après plusieurs lectures, je me suis aperçu que c’était logique et naturel de faire comme cela, j’ai commencé en gardant en tète la pensée suivante « on reste soi, on fait comme on le sens et on se prend surtout pas la tête ». Avec mon conjoint, c’était une évidence pour nous, on a fait comme ça et on est plutôt satisfait au bout de la 1ère année. Et pour le moment notre princesse à l’air plus qu’heureuse avec nous, cette façon de faire lui convient tout à fait, et comme me disait récemment une femme de 90 ans, maman de 6 enfants « Julie est très belle et très épanouie, car elle a une gentille maman qui s’occupe très bien d’elle » ou une autre maman de 4 filles qui me disait de Julie que c’était une petite fille très équilibrée. Ces paroles m’ont touché et fait chaud au cœur et je préfère entendre cela que d’entendre des critiques sur ma façon de faire « oh mais c’est limite de l’inceste de dormir avec son enfant » ou « il faudra peut être coupé le cordon un jour » (il a déjà été coupé)

Chaque bébé, chaque enfant est différents, ma fille est un peu angoissée et a besoin d’être rassurée, elle a besoin tout le temps de sa maman et moi je réponds tout simplement à sa demande en étant présente pour elle et en lui apportant ce qui lui est nécessaire pour lui redonner confiance, la rassurer.

 

Il ne faut pas avoir honte de materner son enfant, et si des gens vous font des critiques sur vos façons de faire, répondez leur « c’est mon enfant, c’est moi qui l’éduque » ou dites leur simplement que chacun à son point de vue sur l’éducation des enfants et que chacun doit respecter le choix des autres. C’est comme pour tout, c’est une question de Choix mais surtout de Respect.

Publié dans Maternage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article