Comment être une bonne maman ?

Publié le par Maternature.over-blog.com

Je ne vais pas être très originale cette fois-ci, je vais recopier des phrases tirées d’un petit guide offert avec un magasine spécialisé pour parents, simplement parce que je trouve quelques unes de ces phrases utiles et importantes à partager.

Je vais juste reprendre ces quelques idées et les remanier un peu à ma sauce.

 

Les résolutions pour 2011 pour être une « bonne maman », déjà cette formule, n’est pas très bonne, car la mère parfaite n’existe pas et chaque mère est unique !

 

« Je me prépare aux changements » devenir mère, c’est un grand changement dans la vie, cela demande des modifications dans son quotidien, un nouveau rythme de vie à 3, quand c’est le 1er bébé, et même quand c’est le 2ème, car il faut aider le 1er à accepter ce petit frère ou petite sœur. L’entraide dans le couple est importante pour passer cette nouvelle étape ; le congé paternité de 11 jours est important aussi et le repos est aussi nécessaire pour être détendue au quotidien et mettre en place cette nouvelle vie sereinement. Et si on a des doutes, que l’on est pas bien, on en parle, car la communication est essentielle. On en parle d’abord avec son conjoint, sinon avec ses proches, et pourquoi avec une psychologue si on en ressent le besoin ; ils sont fait pour ça, nous aider à évacuer nos malheurs ou nos doutes, à débloquer des douleurs enfouies et être plus sereine et avoir l’esprit clair.

 

« Je profite du court séjour à la maternité » Cela je le conseille désormais à tout mon entourage ou mamans que je connaisse qui soit enceinte, car je n’ai moi-même pas assez profité de mon séjour malgré que j’y sois restée 5 jours, mais une fois rentrée à la maison, entre ménage, lessives, repas, tétées… on se fatigue vite, et si on rentre déjà fatiguée, on cumule la fatigue et on rentre dans un cercle vicieux ! Donc à la maternité, on limite les visites de la famille et des amis, ils auront tout le temps après de voir bébé, et dans de meilleures conditions (c’est plus sympa autour d’un gouter à la maison !) Et si on est épuisée, au bout du rouleau… on demande de l’aide à la famille, aux amis proches…

 

« Pas de panique la 1ère semaine » facile à dire, moins facile à faire ! À la maternité, il y a le personnel pour aider ; à la maison il n’y a plus personne, mais il faut se faire confiance, et au moindre doute, moindre question, on appelle sa propre mère, sa sœur, ses amies ou sa sage-femme qui peut venir à la maison en cas de soucis d’allaitement ou autres, ou la PMI aussi !

 

« Des parents d’accord, un couple aussi » parce qu’être parents c’est nouveau et que toutes les attentions sont portées au bébé, il ne faut pas oublier sa vie de couple. Profiter des siestes de bébé le week-end pour se retrouver tout les 2, demander à un proche de garder bébé le temps d’aller diner ou au restaurant en amoureux…

 

« je me réconcilie avec mon corps »… ouh là… vaste sujet, moi personnellement après 17 mois, j’ai encore du mal avec mon corps, je remercierai presque un virus de nom encore inconnu qui m’a cloué au lit pendant 6 jours avec fièvres et courbatures et qui m’a fait perdre du coup 4kg et permis de remettre mes jeans d’avant grossesse !!!

Le corps de la femme change avec la grossesse (mis à part quelques rares exceptions !) mais il ne faut pas chercher dans le mois qui suit l’accouchement à retrouver sa silhouette de jeune fille !

On dit souvent « 9 mois de grossesse, 9 mois pour s’en remettre ! » Il faut laisser le temps au corps de s’en remettre, faire d’abord tranquillement la rééducation périnéale et abdominale et ensuite envisager si c’est nécessaire, un régime. Avoir une alimentation équilibrée est important, par contre un passage chez l’esthéticienne ou un petit massage en institut pour avoir un peu de temps pour soi… oui, on fonce !!!

 

« J’apprends à dire « non » » Un déjeuner de famille par-ci, un week-end avec des amis par-là, et une autre sortie… à cumuler les sorties et repas en tout genre tous les week-ends, on a plus de temps pour se reposer, se retrouver, la semaine on travaille, bébé est à la crèche ou chez la nounou, on le voit à peine le soir… Il faut savoir à un moment dire « non » à certaines invitations et profiter du week-end pour se reposer, se retrouver en famille, voir les progrès de son bébé.

 

« Si j’allaite, je prépare un sevrage en douceur » ne pas oublier qu’on peut allaiter en travaillant, de nombreuses conventions collectives autorisent les femmes à tirer leur lait sur leur lieu de travail 1h par jour, fractionnable en 2 fois 30min. ce qui permet d’avoir des réserves de lait pour donner à la personne qui garde bébé. Par contre il faut préparer bébé à boire au biberon, mais si on ne souhaite pas pour éviter une confusion sein-tétine il existe d’autre moyen de donner le lait à bébé. Et puis on garde les tétées le matin et le soir et on peut ainsi continuer d’allaiter son bébé encore plusieurs mois.

Texte de loi

 

« Coté ménage, je privilégie la régularité » entasser le linge dans la corbeille de linge sale ou sur la table à repasser ne fait qu’alourdir les charges, après on se retrouve à faire 4 lessives en une journée et 5h de repassage en retard ! Il faut en faire un peu chaque jour, et demander aux papas de donner un petit coup de main le week-end, parce que ce n’est pas parce qu’en étant à la maison avec bébé on doit être considéré comme la « bonne à tout faire » oui, les taches ménagères, c’est une histoire de femme, mais dans un couple ou une famille, y’a un partage, et même pour les taches ménagères !

 

« Je prévois un menu par jour » par forcément faire de la grande cuisine, mais juste pour varier les repas et avoir une alimentation équilibrée. Un jour poisson, un jour viande, sans oublier légumes verts et féculents, fruits et produits laitiers…

 

« Je laisse de la place au papa » OH OUI… le papa bosse toute la semaine et profite moins de bébé que vous, alors on lui réserve une journée ou une demi-journée seul avec bébé, et pendant ce temps là, on se fait une séance shopping ou cinéma avec ses copines ! Papa et bébé passent un petit moment ensemble et maman souffle un peu !

 

« Les câlins c’est bon pour les bébés » oui, parce que les bébés ont besoin d’être rassuré, donc pour cela on le prend dans les bras, et si on a besoin de ses mains pour cuisiner par exemple et qu’il réclame les bras à ce moment là, on le porte en écharpe ! Et on n’oublie pas qu’un bébé n’as aucune notions des caprices et que si il chouine ou pleure, ce n’est pas un caprice, mais une façon à lui de s’exprimer, de faire part d’une douleur, d’un besoin.

 

« Je ne laisse pas les objets m’envahir » ah ça… qu’est-ce qu’on peut amasser au fil des années. Il faut parfois trouver le temps de ranger et trier, sans oublier que beaucoup de communes organisent des vide-grenier, et que cela peut être l’occasion de revendre ses vieilleries ou affaires qui ne servent plus mais qui sont encore en bon état et qui feront le bonheur de personnes qui en cherche.

 

« Je dresse la veille la table du petit déjeuner » C’est toujours du temps de gagner pour le lendemain matin, car on ne peut jamais prévoir comment la nuit va se passer ; il suffit que bébé fasse une poussée de fièvre et se réveille 6 fois dans la nuit, et le réveil sera difficile, et la mise en route aussi !

 

« Je congèle » je profite du week-end pour faire de grands plats (hachis, gratin…) et je mets au congèle, cela permet les soirs ou l’on est pressé ou qu’on n’a pas la motivation pour faire à manger, de sortir directement du congèle !

 

« Je prépare les vêtements la veille au soir » comme pour la table du petit-déjeuner, c’est du temps de gagner pour le lendemain matin.

 

Il peut y en avoir encore plein d’autres de petits conseils comme cela, le plus important de tous je dirai tout simplement « être une maman détendue, faire les choses naturellement, ne pas se prendre la tête, rester zen, c’est la meilleure façon de s’occuper de son enfant, et ne pas oublier que les bébés sont des éponges et ressentent toutes les angoisses et le stress des mamans, donc on s’la joue cool »

Publié dans De tout et de rien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article